11 résultats affichés

Thérapie au laser
Énergie lumineuse

Qu'est-ce que la thérapie au laser ?
La thérapie au laser est une technique qui utilise l'énergie lumineuse pour induire des effets biologiques au niveau des tissus plus ou moins profonds. Avec le même flux d'énergie délivré, la variation du temps d'exposition et de la longueur d'onde du rayonnement entraîne des interactions de nature différente entre le faisceau et les tissus.

Comment fonctionne la thérapie au laser ?

La thérapie au laser se produit par l'interaction des tissus avec le laser. Nous avons trois types d'interaction différents pour des traitements et des résultats différents.
1/3
INTERACTION PHOTOCHIMIQUE

L’énergie absorbée dans le tissu est utilisée pour modifier la structure des molécules et/ou pour produire de nouvelles substances telles que des acides nucléiques et protéiques. Il en résulte une biostimulation des tissus à se réparer mais aussi des effets anti-inflammatoires et analgésiques.

2/3
INTERACTION PHOTOTHERMIQUE

Les collisions entre atomes excités transforment l’énergie lumineuse en énergie thermique. Cela entraîne une vasodilatation dans la microcirculation (afflux plus important de O2 et élimination des déchets) et des effets analgésiques conséquents.

3/3
INTERACTION PHOTOMÉCANIQUE

Une courte impulsion lumineuse avec une puissance de crête élevée génère des ondes de pression qui rompent les liaisons protéiques des surfaces du tissu, libérant ainsi des électrons et des molécules ionisées. Cela permet l’activation des fibroblastes et l’augmentation des nutriments utiles à la régénération des tissus.

À quoi sert la thérapie au laser ?
Les effets thérapeutiques

Le laser provoque un « nettoyage » des substances pro-inflammatoires telles que l'histamine et les cytokines et favorise la vasodilatation qui augmente l'O2 dans les tissus endommagés.

Pour un blocage du potentiel d'action des terminaisons nociceptives superficielles.

Le laser entraîne une augmentation de la synthèse de l'ARN et des protéines qui facilitent les processus de réparation dans les tissus.
À quoi sert la thérapie au laser ?
Les effets thérapeutiques
Le laser provoque un « nettoyage » des substances pro-inflammatoires telles que l'histamine et les cytokines et favorise la vasodilatation qui augmente l'O2 dans les tissus endommagés.
Pour un blocage du potentiel d'action des terminaisons nociceptives superficielles.
Le laser entraîne une augmentation de la synthèse de l'ARN et des protéines qui facilitent les processus de réparation dans les tissus.
Intensité de la stimulation
Haute puissance et basse puissance.
La ligne lasers GLOBUS propose des dispositifs portables de basse et haute puissance. Cette dernière joue un rôle clé dans la capacité du faisceau laser à pénétrer en profondeur et donc à déclencher l'effet thérapeutique souhaité dans les tissus.
Comment fonctionne le traitement ?
Modalité d'émission.

Un autre paramètre à prendre en compte en fonction de l’objectif thérapeutique c’est le type d’émission. Dans l’émission continue, le laser produit une puissance constante pendant la période où il est actif.

En émission continue le faisceau lumineux est émis sans intermittence : la fréquence sera = 0, de sorte que la puissance moyenne et la puissance de crête du faisceau laser seront égales.

En mode pulsé, l’émission a lieu à des fréquences plus ou moins élevées qui permettent l’émission d’impulsions de courte durée et de haute intensité. Dans ce mode, il existe une puissance moyenne et une puissance de crête.

Le Duty Cycle fait partie du mode pulsé : avec le Duty Cycle, il est possible d’administrer des doses d’énergie élevées à l’organisme, mais sans surchauffer (et donc endommager) les tissus.

Propriétés de la thérapie au laser
La longueur d’onde
La longueur d'onde est la propriété de la thérapie au laser qui permet d'atteindre différents niveaux de profondeur de traitement.

Les dispositifs laser GLOBUS permettent d'utiliser trois longueurs d'onde différentes, qui s'inscrivent dans la soi-disant « fenêtre thérapeutique », c'est-à-dire la plage dans laquelle l'absorption par les chromophores passifs du corps humain est la plus limitée.
Les études cliniques sur la thérapie au laser

L’on considère que la thérapie laser de faible intensité (LLLT) a un effet analgésique et un effet biomodulateur sur la microcirculation.

Cette étude a été conçue pour examiner l’effet analgésique de la LLLT et les altérations possibles de la microcirculation mesurées par thermographie chez des patients souffrant d’arthrose du genou (KOA).

Les patients souffrant d’arthrose du genou légère ou modérée ont été divisés au hasard en groupes pour recevoir LLLT ou placebo LLLT. Les traitements ont été administrés deux fois par semaine pendant une période de 4 semaines avec un laser à diode (longueur d’onde 830 nm, onde continue, puissance 50 mW) en contact avec la peau à une dose de 6 J/point. Le groupe témoin placebo a été traité avec une sonde inefficace (puissance 0,5 mW) de même aspect.

Une évaluation par thermographie (thermographie comparative bilatérale avec caméra infrarouge AGA) a été réalisée avant le traitement, puis une fois par semaine pendant le cycle de traitement, puis deux semaines et deux mois après la fin des séances ; la flexion articulaire, la circonférence et la sensibilité à la pression ont été mesurées ; l’échelle visuelle analogique a également été enregistrée.

Dans le groupe traité avec LLLT active, une amélioration significative a été constatée au niveau de la douleur (avant le traitement : 5,75 ; 2 mois après le traitement : 1,18) ; de la circonférence (avant le traitement : 40,45 ; après le traitement : 39,86) ; de la sensibilité à la pression (avant le traitement : 2,33 ; après le traitement : 0,77) ; et de la flexion (avant le traitement : 105,83 ; après le traitement : 122,94).

Dans le groupe placebo, les changements au niveau de la flexion articulaire et de la douleur n’étaient pas significatifs.

Les mesures thermographiques ont montré une augmentation de la température d’au moins 0,58 °C et donc une amélioration de la circulation par rapport aux valeurs initiales.

Dans le groupe placebo, ces changements n’ont pas eu lieu. Nos résultats montrent que LLLT réduit la douleur dans le KOA et améliore la microcirculation dans la zone irradiée.

La douleur chronique des articulations du pied et de la cheville est l’une des affections les plus fréquentes que l’on rencontre dans notre structure médicale.

Lors d’études précédentes, les avantages de la thérapie au laser à faible niveau (LLLT) ont été rapportés dans des études antérieures sur la douleur chronique au coude, à la main, aux doigts et au bas du dos.

Cette étude a examiné les effets de la LLLT sur la douleur chronique dans les articulations du pied et de la cheville.

Dans cette étude, 17 sujets souffrant de douleurs chroniques au pied ou à la cheville (de différente nature) ont reçu une thérapie par LLLT (1000 mW, 20J/cm², 830 nm, émission continue). Chaque sujet a reçu deux traitements par semaine pendant 4 semaines.

Une échelle visuelle analogique (EVA) a été utilisée pour évaluer les effets de la thérapie LLLT sur la douleur chronique, et une amélioration significative des symptômes a été constatée à la fin du cycle de traitement.

Tous les patients sauf deux ont montré une amélioration des symptômes : excellente (2) et bonne (13).

Cependant, après le traitement, aucune différence significative n’a été observée dans l’amplitude des mouvements de l’articulation de la cheville.

Grâce à des entretiens avec les patients, nous avons également discuté de l’importance d’une bonne posture de marche et de la manière de ne pas surcharger l’articulation de la cheville.

Cette étude a démontré que le LLLT était une forme de traitement efficace pour les douleurs chroniques des articulations du pied et de la cheville en combinaison avec l’éducation posturale pendant toutes les activités de la vie quotidienne.

Le trouble temporo-mandibulaire est un terme générique utilisé pour regrouper tous les signes cliniques et symptômes impliquant les muscles masticateurs, l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) et les structures associées.

Le trouble temporo-mandibulaire étant multifactoriel, il existe plusieurs modalités thérapeutiques pour éliminer les signes et les symptômes.

La LLLT (thérapie laser de faible niveau) est couramment utilisée pour réduire la douleur et accélérer les processus de guérison.

L’objectif de cette étude était d’évaluer l’efficacité du LLLT à 980 nm sur des patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires. 48 sujets souffrant de troubles temporo-mandibulaires (non dégénératifs) ont été divisés en deux groupes.

Dans le groupe d’étude, les patients ont subi une LLLT (980 nm, 80 Hz, 6 J) sur trois points de l’articulation temporo-mandibulaire pendant une minute.

Dans le groupe placebo, l’appareil laser a été positionné et configuré avec les mêmes paramètres mais sans émission. La réévaluation de la douleur et du claquement de l’articulation temporo-mandibulaire a été effectuée après 2 jours, après 4 jours, après 6 mois et après 12 mois.

L’intensité de la douleur après 4 jours dans le groupe d’étude était significativement inférieure que dans le groupe placebo (2,4±1,36 VS 4,4±1,84).

La réduction du clic temporo-mandibulaire était de 23,1 % dans le groupe placebo et de 76,3 % dans le groupe d’étude. Les résultats ont été statistiquement significatifs tant pour la douleur et que pour le claquement jusqu’à 2 ans de suivi, sans récidive.

La LLLT à 980 nm est donc efficace dans la prise en charge des troubles temporo-mandibulaires en termes de réduction de la douleur et du claquement chez les patients atteints de troubles non-dégénératifs de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).

Les interventions bariatriques sont des techniques efficaces pour perdre du poids en cas d’obésité : elle reste quand même une procédure invasive et des complications post-chirurgicales peuvent survenir.

La LLLT (low level laser therapy) est de plus en plus utilisée pour son efficacité à contrôler la réponse inflammatoire, pour accélérer la réparation des tissus et pour réduire la douleur.

L’objectif de cette étude était d’étudier les effets de la photobiomodulation après une chirurgie bariatrique et de comprendre les mécanismes d’action du laser sur le processus inflammatoire, sur la cicatrisation des plaies et sur la douleur.

Quatre-vingt-cinq sujets ayant subi un pontage gastrique ont été divisés en deux groupes et ont eu une thérapie LLLT sur 10 sites différents de la cicatrice chirurgicale.

Le groupe d’étude (43 patients) a reçu une thérapie laser actif tandis que le groupe placebo (42 patients) a été traité de la même manière mais avec le dispositif éteint.

Le dispositif utilisé pour la thérapie (et qui a été utilisé au-dessus de la plaie abdominale, à environ 1 cm de son périmètre) était un laser à diode, avec une longueur d’onde de 808 nm, utilisé en mode d’émission continue, fluence 10J/cm², puissance 100 mW, temps 20 secondes par spot, surface du spot 0,20 cm².

Des analyses biochimiques et des images numériques ont été utilisées pour documenter et évaluer la réponse inflammatoire ainsi que le processus de réparation de la plaie chirurgicale.

Les patients du groupe ayant effectivement reçu la thérapie au laser ont montré une réduction de la température de la zone de la plaie en pourcentage de sédimentation des érythrocytes (ESR) par rapport au groupe placebo, soulignant un meilleur contrôle des processus inflammatoires, réparateurs et analgésiques.

La LLLT permet donc de réduire les marqueurs biochimiques et la température de la plaie, ce qui indique une bonne capacité à contrôler les processus inflammatoires.

En outre, l’œdème et la douleur ont diminué après la thérapie et la cicatrisation de la plaie chirurgicale s’est améliorée.

Un système laser à diode a été utilisé pour traiter 17 patients souffrant de troubles unguéaux : neuf patients souffrant de paronychie chronique et huit patients souffrant d’ongles incarnés (onychocryptose).

Les ongles incarnés de stade I (selon la classification de Zaias N) ou les ongles incarnés sous-cutanés (selon la classification de Baran R &amp ; Dawber RPR) ont été traités avec la LLLT. Le système laser émettait un faisceau continu de 150 mW à 830 nm dans le proche infrarouge sur un petit spot d’environ 1 cm de diamètre, délivrant une dose incidente d’environ 45 J/cm2 par spot.

Le faisceau laser a été appliqué sur six points sur les doigts de patients souffrant de paronychie chronique et sur quinze points sur les doigts de patients souffrant d’ongles incarnés pendant quinze secondes par point.

L’effet a été évalué et rapporté par les patients eux-mêmes sur la base des résultats cliniques sur une échelle de zéro à dix.

Points en fonction des résultats obtenus
0-2 Excellent
3-5 Bon
6-7 Suffisant
8-10 Médiocre

Pour la paronychie, 3 sujets ont eu d’excellents résultats, 5 de bons résultats et un des résultats suffisants.

Pour l’ongle incarné, 5 sujets ont eu d’excellents résultats, 2 de bons résultats et un des résultats suffisants. Ainsi, 88% des patients étaient satisfaits du traitement à la fin du cycle de séances.

Après environ 5±4 séances de LLLT (de 2 à 14 jours), les symptômes se sont améliorés de manière satisfaisante dans la plupart des cas.

C’est pour cela que la LLLT peut être un outil valable pour le traitement des patients souffrant d’ongles incarnés à un stade précoce, notamment pour son caractère non invasif, l’absence de douleur, sa bonne tolérance, et l’absence d’effets secondaires.

Approfondissements pratiques
Nos vidéos sur la thérapie au laser
La gamme Physiolaser GLOBUS
Thérapie au laser : indications de base sur l’utilisation
Thérapie au laser : pathologies et principaux domaines d'utilisation
La thérapie au laser et ses applications :
Thérapie au laser
Physiothérapie

La thérapie au laser permet de traiter un large éventail de pathologies du système musculo-squelettique et cutané en facilitant leur guérison

En savoir plus
Thérapie au laser
Podologie

La thérapie au laser est également utilisée en podologie et est fortement indiquée dans le traitement de l'onychomycose, des ulcères vasculaires, des plaies et des lésions.

En savoir plus
Thérapie au laser
Télécharger notre catalogue
Télécharger le catalogue
Demande d'information
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Checkbox 1
Checkbox 2
To top